Résultats de recherche d'images pour « Photo cheikh anta diop »

Chercheur multidisciplinaire et égyptologue panafricaniste, Cheikh Anta Diop est considéré comme la figure de proue de la nouvelle intellectualité africaine.

Kemtiyu, documentaire dense et instructif sur la vie de Cheikh Anta Diop qui ne devrait plus être présenté, surtout en Afrique. Dans ce film, on peut sentir combien Cheikh Anta, souvent appelé le dernier des Pharaons, compte tenu de recherches et découvertes sur l’Égypte ancienne, un des plus brillants esprits du dernier siècle, a souffert et combien il a pris et enduré comme un digne fils de son Baol natal, au Sénégal. Nous nous rendons aussi compte la saga vécue tout au long des dernières  décennies avant sa mort, le 7 février 1986, en vue de prouver la véracité de ses thèses, furent pavées d’embûches, de rejet par la communauté scientifique européenne et que la recherche de la vérité l’a littéralement usé, jusqu’à son dernier souffle!.

Source de l’image : http://www.manufacture111.com/hmi/img_4463/

Comme Cheikh Anta avait lancé un défi à ses professeurs français, il lance un défi à la jeunesse et à tous ses détracteurs : « Si vos recherches prouvent que j’avais tort, vous pourrez me trainer dans la boue, c’est l’unique voie« !  Il était persuadé, dans son intime conviction d’homme libre, « pharaon du savoir, monument de la pensée scientifique en Afrique, colosse du monde noir, géant du continent africain« ,  d’avoir raison, n’en déplaise aux Champollion, Maspero, Froment et autres, qui ont tout fait afin de le discréditer en ce qui concerne les origines de l’homme moderne. Ses  détracteurs qu’il mit au défi doivent être bien ennuyés car il est à présent prouvé scientifiquement, que nous sommes tous des africains, comme le soutient Yves Coppens. Ce qu’il avait trouvé dès 1953 et renforcé en 1960, une vérité qui fait inéluctablement son chemin. En effet, la reconstitution, par son ADN en 2019, de l’homme de Cheddar par une équipe internationale de chercheurs et scientifiques basés au Royaume uni vient de donner la preuve des conclusions de sa thèse, plus d’un demi-siècle plus tard !

À présent,  certains de ces détracteurs maintiennent que la recherche et l’anthropologie sont scientifiques et pas noires et que c’est Cheikh Anta  qui a racisé la recherche! Quels autres subterfuges, mensonges et mauvaise foi seront utilisés pour nier ce fait de l’histoire? Et nous Africains et Africaines, qu’allonsnous faire de cet héritage extraordinaire, exceptionnel et fécond, notre Patrimoine legs de Cheikh Anta Diop ?

Cette Journée du 7 février, date de son décès, a été consacrée en 2017 : Journée Cheikh Anta Diop, par la Table de concertation du Mois de l’Histoire des Noirs À Québec et sur proposition du Collectif pour la promotion du Patrimoine immatériel en Francophonie.

Il est impératif que cette Journée soit une plate-forme d’échanges fertiles, de confrontations sereines, inclusives, front contre front, sans hostilité, et en quête de vérité pour la reconquête de notre Histoire, la réappropriation de  notre identité, de notre humanité africaine et noire, fondamentale, pour enfin être NOUS-MÊMES, sans ambigüités et avancer vers ce panafricanisme tant souhaité mais, semble-t-il, inaccessible tant nous avons besoin de l’approbation des anciens colons pour nous convaincre que nous avons raison et sommes de la même humanité et donc d’égale dignité.